Mike Parisy

Nous sommes parties à la rencontre d'un pilote automobile professionnel palois : Mike Parisy. Carrière à l'internationale, nombreux titres à son plamarès, collaboration étroite avec les plus grands comme Sébastien Loeb, on vous en dit plus.

Bonjour, pouvez vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs.

Bonjour Fiesta Mag ! Je suis Mike Parisy, j'ai 35 ans je suis pilote automobile professionnel. J'ai une carrière internationale avec notamment la victoire en championnat du Monde GT1 et différents titres, vice-champion d'Europe GT3, cinq fois champion de France et de nombreux podiums internationaux...

Je suis un passionné, motivé et déterminé à me réaliser au volant de voitures de course avec des écuries professionnelles et sur les plus grands circuits.


Comment avez vous découvert cette passion ?

Mes parents étaient passionnés par les sports mécaniques, mon père pratiquait en étant pilote et ils se sont d'ailleurs rencontrés sur un circuit. Depuis tout petit ils m'ont toujours accompagné et soutenu, sans jamais me mettre sous pression. Ils ont essayé de me guider du mieux possible, c'est sûrement ce qui fait que mon parcours a été réussi.


Quelle a été votre formation ?

Tout jeune, j'allais sur les circuits avec mes parents, mon père m'a appris le pilotage et m'a fait progresser. Après, j'avais déjà certaines aptitudes qui ont été travaillées. Il y a eu de nombreuses compétitions auxquelles j'ai participé, qui m'ont permis de prendre de l'expérience et d'apprendre à être rapide sur un circuit. Petit à petit, je me suis perfectionné sur différents réglages (mise au point des voitures) afin d'améliorer mes performances. Cette progression m'a très vite permis d'être sollicité par de grandes équipes sportives.


Comment êtes vous arrivé à la course professionnelle ?

Je suis issu d'une famille assez modeste, donc le fait de me faire remarquer lors de plusieurs compétitions sur circuit c'était bien mais cela ne faisait pas tout. Je savais que pour monter en échelon et passer au plus haut niveau, il me fallait obligatoirement des sponsors. De cette façon, je me suis pris en main pour solliciter des

entreprises dès l'âge de 14 ans. En sortant du collège, je prenais mon scooter et j'allais de bureau en bureau pour trouver des sponsors. Un long parcours, où il a fallu démarcher de nombreuses personnes, afin de trouver celles qui croiraient en moi afin de m'accompagner dans ce chemin. Mes parents m'ont toujours encouragé, il nous est déjà arrivé de faire des calendriers, que nous vendions en porte à porte, pour financer mes saisons. Quand je regarde en arrière je suis fier de ce parcours, je me suis donné à fond dans ma passion, je me suis donné les moyens et j'ai réussi. C'est un monde assez fermé et onéreux, il faut avoir une grande détermination.


Comment se prépare une course ?

Il faut savoir que nous faisons totalement corps avec le véhicule, je me dois donc de m'entretenir physiquement en faisant du sport régulièrement et surtout du cardio. Il ne faut pas croire, la course automobile demande une certaine condition physique. Ensuite pour les courses, nous avons des journées d'essais qui sont mises en place sur les circuits où tout le staff technique se retrouve pour faire de la mise au point. C'est à dire que l'on va faire des essais, des contres essais, pour essayer de trouver toutes les subtilités qui permettront à ma voiture d'être la plus compétente et de l'adapter à notre pilotage. C'est un travail de longue haleine qui est passionnant. Le travail en amont sur le véhicule est très important également, c'est un vrai partage avec l'ingénieur en charge du développement du châssis. Je dois retranscrire mes sensations et nous trouvons le réglage qui fera des merveilles pour la performance.


D'où vous est venue l'idée de créer l'école de conduite Plein Pau ainsi que Formula Kids ?

"Plein Pau" est une école de pilotage réservée aux adultes, créée par mon père. Celle-ci permet de proposer aux entreprises des actions sportives ou commerciales, des stages pour les amateurs et des baptêmes sensations. Au début, cette école a permis de financer mes premières saisons, ça a été un levier dans ma carrière où certains de mes partenaires achetaient des voitures afin que je les ai à disposition. Par la suite, "Plein Pau" s'est professionnalisée et aujourd'hui, l'école évolue principalement sur le circuit Pau Arnos. J'ai développé moi-même une autre école de conduite : "Formula Kids" qui s'adresse uniquement aux enfants de 7 à 18 ans. L'objectif est de permettre à un enfant d'être valorisé et de lui inculquer toutes les bonnes notions de conduite, de façon à le préparer au mieux à sa future activité de conducteur. Nous avons différentes voitures, qui varient en fonction des âges. Nous offrons un réel moment de bonheur, aux enfants et aux parents. C'est un moment qui est ludique et pédagogique, mais surtout un moment privilégié, car c'est un souvenir dont l'enfant se souviendra toute sa vie. Nous nous déplaçons dans plusieurs villes également, pour permettre aux enfants d'accéder à cette activité.


Comment se déroule une séance avec les enfants ?

Généralement, les enfants sont assez motivés et excités à l'idée de pouvoir faire comme papa et maman. Nous avons un protocole, où son moniteur va l'accompagner de façon progressive : du premier debriefing, à la reconnaissance du circuit, jusqu'à la prise en main du volant. L'accompagnement va se faire de façon pédagogique et structurée, pour que étape par étape l'enfant puisse s’émanciper et ressentir toutes les forces physiques et dynamiques qui s'exercent sur une voiture.


Parlez nous de votre étroite relation avec la team de Sébastien Loeb.

Sébastien Loeb avait pour ambition d'aller en championnat du monde. Je venais de remporter une course dans ce même championnat, et il a trouvé judicieux de m’intégrer dans son équipe de façon à pouvoir mettre un maximum de chance de son côté. De ce fait, nous avons travaillé ensemble sur sa première saison en championnat du monde. Nous avons appris à nous connaître et à nous faire confiance. C'est une relation qui est très saine, puisque c'est une relation de sportif à sportif. Nous sommes arrivés à réaliser de belles choses ensemble.


Il est même devenu le parrain de Formula Kids ?

Oui tout à fait, il est devenu parrain de Formula Kids avec David Halliday. Ils sont d'une générosité extraordinaire et ils adorent les enfants. Quand je leur ai parlé de cette école, que j'étais entrain de lancer, ils ont eu envie de m'accompagner directement et de me soutenir dans ce projet. Ils suivent régulièrement le parcours de Formula Kids et j'en suis très heureux.


C'est ce que nous appelons un vrai talent palois ! Nous sommes très heureuses d'en savoir plus sur le magnifique parcours de ce champion et très fières de vous le partager. Nous lui souhaitons le meilleur !


FB : formulakids by Mike Parisy

Insta : formulakids.fr


Fiesta Mag # 33