Laser Quest

Doit-on vraiment encore présenter le Laser Quest ? Ce lieu, emblématique de nos loisirs, regorge cependant d’histoires d’amitiés, de passion du jeu et d’une chaleur humaine que peu d’entre vous connaissent. Ce mois-ci, on rallume les lumières et l’on estompe la fumée pour vous dévoiler l’histoire du Laser Quest et de toute son équipe.

LES DÉBUTS

A l’origine, le Laser Quest se trouvait boulevard Alsace Lorraine à Pau. Il a ouvert ses portes il y a environ vingt-cinq ans. A l’époque, les lieux n’étaient pas tout public et étaient surtout fréquentés par des initiés, souvent des étudiants, un peu geeks. Le propriétaire des lieux, Tim, est un homme de l’ombre, toujours aux commandes aujourd’hui, bien qu’il partage ses fonctions avec Nelly et Robin. Nelly découvre le Laser lors d’une sortie scolaire, à l’âge de 13 ans et devient cliente plus tard, avec sa bande d’amis. En 2004, elle intègre à mi-temps l’équipe du Laser. Un an plus tard, cette dernière souhaite reprendre ses études en gestion de PME.


« Mes parents étaient entrepreneurs et c’est donc un modèle que je connaissais bien, dans lequel je souhaitais continuer ! J’avais vraiment envie d’avoir ma propre entreprise ! » nous confit-elle.

Tim lui propose alors une chose : puisqu’elle souhaite apprendre à gérer une entreprise, elle n’a qu’à passer en 35h ici au Laser Quest, en tant responsable et il lui apprendra ainsi les ficelles du métier. C’est ainsi que Nelly prend la gérance du Laser de Lescar. Nelly et Robin, ont toujours été amis c’est d’ailleurs un peu grâce à cela qu’il intègre l’équipe : « Il passait le plus clair de son temps libre, ici avec moi. Du coup, Tim a proposé de l’embaucher, puisqu’il faisait déjà partie des lieux ! » se rappelle Nelly. Robin a toujours été fan d’électronique et de jeux en général, son expertise fût donc la bienvenue pour tous !


L’histoire ne s’arrête pas là, puisqu’en 2009, Tim propose à Robin et Nelly de racheter le laser et de devenir leurs propres patrons. Toutefois, ils sont encore jeunes et hésitent à se lancer. C’est pourquoi ils décident de s’associer avec Tim, afin de combiner leurs compétences respectives. C’est ainsi que les deux amis se retrouvent aux commandes du Laser. Une chance inouïe, puisque c’est une entreprise qu’ils connaissent par coeur. « Les choses se sont vraiment enchainées au bon moment, mais nous avons travaillé très dur pour en arriver là. Aujourd’hui le Laser Quest, c’est presque familial, c’est une véritable histoire d’amitié ! » nous explique Nelly.

EQUIPE POSITIVE

En tout cas, c’est une histoire qui fonctionne. La majorité des employés, qu’ils soient étudiants ou pas, restent plusieurs années au sein de l’entreprise, avec une moyenne de 3 à 5 ans. C’est un sacré record ! Nelly et Robin ont vraiment appris de Tim cette culture de l’entreprise familiale où l’on crée des liens, on voit les gens grandir, changer, évoluer… Une vision très outre Atlantique, que Tim, qui est né en Angleterre, a toujours gardée.


ESPACE DE LOISIR POUR TOUS

Au fil, des années, les trois amis ont vu la clientèle évoluer et celle-ci s’est largement diversifiée. Des initiés des débuts, aux jeunes enfants… le Laser est vraiment devenu un espace de loisir pour tous. L’équipe est composée de profils très différents mais se complète à merveille ! Nelly a une véritable passion de l’accueil et du loisir, Robin est un fan de nouvelles technologies et Tim a un sens aigu de l’entreprenariat.


Ils ont tous à coeur de transmettre de la joie et de l’enthousiasme.

« Travailler dans le loisir, cela demande vraiment d’être dans la joie, d’avoir une attitude positive. Le concept a beau être super, il faut une équipe agréable. C’est très important pour nous » nous confit Nelly.


La petite histoire :

Le labyrinthe est accessible même aux personnes à mobilité réduite ! L’équipe tenait vraiment à ce que tout le monde puisse profiter du Laser et il est tout à fait possible de jouer en fauteuil, même pour un enfant !


En 2014 le jour des dix ans au sein de l’entreprise pour Nelly, le Laser Quest déménage de la zone de Quartier Libre. L’équipe souhaitait vraiment pouvoir proposer un labyrinthe plus grand. Avec l’aide d’un architecte, ils dessinent eux-mêmes le nouveau, avec 400 m2 de surface au sol et plus de 200 m2 en hauteur. Les nouveaux locaux se dotent également d’une salle de 70 m2, spécialement conçues pour les anniversaires ! De quoi largement s’amuser en toute tranquillité !

L'I-COMBAT

Comme l’équipe ne se repose jamais sur ses lauriers, il y trois ans, le Laser propose un nouveau jeu, l’I-Combat !

Ce jeu est également une distribution de la franchise Laser Quest, mais il est moins étendu. Le concept est moins grand public puisqu’il s’adresse au plus de 16 ans. Au programme, entre quinze et vingt scénarios différents, un comité restreint (de 12 à 14 personnes, contre 30 dans une partie de Laser) et de véritables répliques d’armes, avec capsules de CO2 qui simulent un vrai recul pour une immersion totale ! Mais attention, même si tout cela ressemble à un jeu vidéo version vie réelle, ici pas de Call of duty ou de jeu de guerre. L’équipe est ferme là dessus : « On ne veut pas de violence ! Ça reste un jeu. Les scénarios sont plutôt typés SF et l’on fait très attention aux mots que l’on emploie. On tire sur une cible, on ne tue pas des gens et l’on ne joue pas contre ses ennemis. On reste vraiment dans un esprit ludique et pas militaire. »


A la différence du Laser, les parties sont beaucoup plus longues et comme dans un jeu vidéo, chaque joueur commence avec des armes de base mais peut ensuite en débloquer d’autres… Par contre, on joue avec ses propres compétences, son agilité et ses habilités… Ce qui peut mettre en difficulté même les plus geeks d’entres vous ! Pour l’équipe, l’I-Combat représente un vrai régal et une toute nouvelle manière de travailler. Durant les parties, il y a toujours un maître du jeu dans le labyrinthe. C’est un gros travail d’animation. Il y a alors une vraie connexion qui se crée avec les joueurs.


LE MINI GOLF

Et comme il en faut pour tous les gouts et que l’équipe aime varier les plaisirs, le Laser s’est récemment doté d’un mini golf. Ils souhaitaient pouvoir offrir une activité plus familiale, également accessible aux plus petits (car le Laser est à partir de 7 ans). De plus, ce dernier étant en extérieur, il permet de profiter des beaux jours et même de faire des parties en admirant le coucher de soleil !

Là encore, ils ont acheté tous les matériaux et tout monté eux-mêmes.

« Avec le mini golf, on voulait vraiment une activité relax, quelque chose qui change du laser. Au mini golf, on n'est pas obligé de respecter les règles, de compter les points. On peut juste venir s’amuser entre amis ou en famille… c’est un truc plus cool et peu couteux. » explique Nelly.


Aujourd’hui le Laser Quest est devenu bien plus que son labyrinthe et propose des activités pour tous les âges et toute la famille. Son équipe chaleureuse et pleine d’entrain, prépare de nombreuses surprises, et nul ne doute qu’avec les évolutions technologiques, le Laser promet de nous amuser encore longtemps !


FB : Laser Quest de Pau-Lescar

Insta : @laserquest.paulescar

Rue d'Arsonval - Lescar


Fiesta Mag # 25

Par Emma Arrieudarré