Mon Moment Yoga

Et si l’on profitait de l’arrivée du printemps pour faire une pause et prendre soin de soi ? Ce mois-ci, Fiesta Mag passe au zen et vous amène à la rencontre d’Audrey Calvo alias Mon Moment Yoga !

Et bonjour Audrey, peux-tu nous parler un peu de toi ?

Coucou Fiesta Mag !

Je m’appelle Audrey Calvo, j’ai trente huit ans et je suis professeur certifié de Yoga depuis Décembre 2018. Cependant, je pratique le yoga depuis 2010. La première fois que j’ai essayé le yoga, j’ai passé la porte d’un cours par curiosité et puis sans que je m’en rende compte, cette pratique a fait partie de mon quotidien.

C’est comme une graine qui s’est plantée dans ma tête et qui a germé jusqu’à l’envie de transmettre à mon tour cette pratique si riche et passionnante. J’ai été formée auprès de la Rainbow light School. C’est une école de formation de professeur de yoga, qui est encadrée et contrôlée par une organisme international (Yoga Alliance). On ne se rend pas toujours compte mais pratiquer le yoga et l’enseigner sont deux choses totalement différentes.


Est-ce que tu dirais que le yoga est accessible à tout le monde ?

Oui, bien sûr ! Je pars du principe qu’on est tous débutants, à moins de pratiquer depuis des années. Du coup, je souhaite vraiment developper l’enseignement du yoga aux vrais débutants. Je ne fais pas de cours tout niveau, car je n’ai pas envie que les plus aguerris s’ennuient ou que les novices se sentent perdus. Il est très important de surveiller le niveau de chacun pour que tout le monde soit à son aise. La transmission aux débutants est une chose passionnante car on reprend toutes les bases et petit à petit je devine les besoins de chacun : un yoga plutôt physique ou une pratique plus spirituelle.


Justement, lorsque l’on prononce le mot yoga, plusieurs clichés apparaissent.

Il y a encore plein d’aprioris, et du coup plein de gens n’osent pas passer le cap alors qu’ils sont convaincus des bénéfices de la pratique. Aujourd’hui on sait, ça a été prouvé scientifiquement, que le yoga aide à réduire le stress, améliore le souffle, la concentration, la souplesse…

Souvent j’entends : Le yoga c’est fait pour les gens spirituels ou alors, il faut être svelte et souple, ce n’est pas dynamique…

Mon but à moi est de leur donner envie de passer au-delà de ces aprioris et de se créer un moment de sérénité. Tout part d’une intention. L’envie de faire une pause dans le quotidien, de se mettre dans une bulle, dans son moment à soi ; d’ou le nom Mon Moment Yoga ! C’est un moment qui leur appartient, que chacun peut s’approprier. Je ne suis qu’un guide finalement.


Parle nous un peu plus du yoga en lui-même. Il existe plusieurs écoles non ?

La base de toutes les écoles, c’est le Hatha Yoga mais lorsque cette pratique est apparue, certains initiés ont lancé leurs propres courants. On n’enseigne pas partout de la même façon mais le but et les valeurs (lâcher prise, curiosité, ouverture d’esprit…) restent les mêmes. On va juste travailler différemment. J’ai décidé de ne pas vraiment m’enfermer dans un type de yoga car j’ai reçu un enseignement très général issu de diverses pratiques.

Pour simplifier, mes cours de yoga s’articulent autour de trois grands axes : Le travail sur le souffle, qui est essentiel, la pratique de postures qui travaillent l’alignement - la concentration et l’équilibre notamment - puis une fois que le mental est plus apaisé, la relaxation/méditation où l’on s’attarde plus sur les sensations. Pour moi, le cours est comme une extension de la vie quotidienne, c’est comme si j’offrais une valise que chacun peut emporter chez soi. Bien sûr, avant on prend toujours le temps d’échanger. Je tends une main pour que chacun s’aménage un moment où le corps et l’esprit sont vraiment présents.


C’est presque comme une activité sportive finalement !

On peut le voir comme ça mais il y a une différence fondamentale. Par exemple, quelqu’un qui court, va utiliser certains muscles mais pas d’autres, et doit également préparer son mental. Le yoga vient compléter tout ça. Peu importe la pratique sportive que l’on a, c’est un véritable complément. Et puis dans le yoga, il n’y a pas de performance attendue, on s’attarde au contraire sur le chemin parcouru !

Quelles sont alors les personnes qui s’essayent à la pratique ?

Il y a surtout deux types de personnes. Celles qui partent avec une véritable intention de pratiquer le yoga et celles qui sont curieuses, qui veulent tenter l’expérience. Peu importe pourquoi les gens sont là, je suis avec eux à 100 %. Ils sont là, même s’ils ne sont pas tout à fait prêts, ils s’accordent ce moment et c’est déjà un premier pas. Mais bien sûr, cela demande une certaine sensibilité. Il faut être capable de comprendre que certaines personnes ne sont pas dedans, qu’elles sont moins à l’aise avec certaines postures. Dans ce cas là, je ne laisse personne de coté. Je ne peux continuer mon cours sans me soucier des personnes qui me font face. Alors je m’adapte, je propose de changer de posture, d’essayer autre chose. Si l’on accepte de se laisser guider sur le chemin du yoga, alors ce n’est que du bonus. Plus qu’un métier c’est une véritable vocation, pour moi !


Je crois savoir que tu es très bien accompagnée dans ce projet par ton compagnon qui nous a fourni de magnifiques clichés.

En effet ! Philippe est photographe professionnel depuis six ans maintenant. Lui aussi vit de sa passion et est auto-entrepreneur. Donc nous nous comprenons très bien à ce sujet. C’est d’ailleurs hyper important d’avoir quelqu’un qui nous accompagne lorsque l’on se lance dans ce genre d’aventure. On ne réussit pas seul !


En tout cas tu sembles fourmiller d’idées et de projets !

Oh que oui ! J’ai envie de faire beaucoup de choses mais j’essaie de ne pas me disperser. Une chose est certaine, je voudrais proposer cette pratique à tous.

Je pense aux auto-entrepreneurs comme moi, aux gens qui tiennent des boutiques et qui n’arrivent pas à se libérer tôt… ces personnes là aussi doivent pouvoir trouver des cours sur des horaires tardifs. Ce que je souhaite par dessus tout c’est développer une approche personnelle de la pratique. Et je pense que si la démarche est honnête alors l’enseignement le sera !


Passionnée, sensible et pleine d’énergie, Audrey nous propose une autre approche du yoga, encore malheureusement méconnu. Nous avons testé ses cours et une chose est certaine, nous en sommes sorties convaincues ! Il ne reste plus qu’à lui souhaiter que son projet grandisse encore et permettent à chacun d’entre nous de s’offrir un moment yoga.


Fiesta Mag #19

Par Emma Arrieudarré

Suivez-NOUS

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

​© 2020 Créa'Diff Communication