Karyns Création

Il fait chaud ce mercredi lorsque j’entre dans l’atelier boutique de Karine. Une douce odeur boisée flotte dans l’air. Des vêtements et sacs tout droit sortis des années 70 sont exposés un peu partout… Le parquet et plusieurs vieilles machines à coudre viennent renforcer l'ambiance vintage clairement assumée ! J’y retrouve une femme blonde, souriante et assez peu conventionnelle, Karine !

Bonjour Karyn, parles-nous un peu de toi et de ton parcours.

Bonjour FiestaMag !

Et bien, je suis née à Laval à coté de Rennes où j’ai fait des études de couture. Un CAP puis un BEP et enfin un BAC pro ! Je voulais vraiment apprendre à coudre, depuis toute petite ! Mais j’ai remarqué que c’était un milieu très formaté et je ne m’y retrouvais pas. Assez rapidement j’ai appris par moi même. Finalement je suis plutôt autodidacte. J’ai fini mon bac pro « matériaux souples » au début des années 90 et j’ai commencé à bosser. D’abord dans des usines, où j’ai évidemment appris la rapidité. Par exemple, j’ai travaillé pour PRONUPTIA, qui fait des robes de mariée. Puis en même temps je créais des vêtements pour moi ! Ensuite, j’ai commencé à en faire pour des amis, des connaissances…. Du coup je me suis lancée dans la création et j’ai même participé à des défilés ! En parallèle, j’ai fait également des concours de créateurs sur Nantes !


Vraiment ? Cela a-du t’apporter une certaine notoriété j’imagine.

En effet oui ! A la suite de cela, j’ai pu bosser avec pas mal de monde. Je n'ai pas gagné de concours mais ça m’a permis de me faire remarquer. J’ai pu travailler en tant que formatrice avec un lycée pro par exemple. En tout cas ça m’a bien inspiré parce qu’en 98 j’ai organisé mon propre défilé. A l’époque c’était le boum de la musique électro et j’ai commencé à faire pas mal de shows dans des discothèques. J’ai fait ça pendant 5, 6 ans environ et en parallèle je bossais aussi pour des associations, en tant que styliste, couturière. J’ai aussi fait une formation de modélisme avant de partir pour Paris en 2001.


Paris, la capitale de la mode ! J’imagine que tu as pu prendre un tournant assez fort en arrivant sur la capitale ?

Assez oui ! J’ai continué à faire des vêtements mais cette fois dans la haute couture ! J’ai travaillé chez VANY aux Champs Elysées, dans le petit atelier de CHANEL et puis quelques temps pour MORGAN et COP COPINE. Finalement, j’ai monté ma société et j’ai commencé à bosser avec des boutiques de créateurs.


Et bien Karyn, il semblerait que tu aies vécu plusieurs vies lorsque l’on t’écoute ! Comment es tu arrivée jusqu’a Pau alors ?

On dirait bien, en effet ! En fait, j’ai fait un revirement à 360 comme on dit ! J’ai tout quitté en 2010 et je suis arrivée à Mauléon pour être styliste dans les espadrilles ! Et oui, ça existe vraiment ! Mais je ne me suis pas retrouvée là dedans donc j’ai arrêté. Puis j’avais vraiment besoin d’une pause, de faire le point sur moi même. Pendant presque trois ans je n’ai fait que des boulots alimentaires. En 2011 j’ai rencontré mon compagnon, qui vit à Pau et je l’ai donc rejoint dans notre belle ville. Courant 2013, j’ai réalisé que la couture me manquait terriblement. J’ai été suivie par un centre de gestion pour mon projet professionnel et en 2014 est né KARYNS CRÉATION !

J’ai enchainé les salons de créateurs et je me suis constituée un bon réseau palois, j’ai collaboré avec plein d’associations et d’artistes. Comme tu l’as remarqué, j’évolue pas mal dans le milieu vintage !

En 2017, j’ai eu l’opportunité d’ouvrir une boutique passage Joffre avec deux autres créatrices. Ensuite, en 2018 je me suis installée avec un autre artisan, dans une boutique atelier, rue des cordeliers.

Et cette passion de la couture, d’où te vient-elle ?

Ma maman travaillait pour CHANEL, GALIANO et d’autres grandes marques de luxe. Elle montait les prototypes. Du coup elle m’a toujours fabriqué mes vêtements et c’est ça qui m’a donné envie. C’est elle qui m’a toujours habillée et j’ai pris goût à la création, au sur-mesure.


Quand tu es arrivée sur Pau, je me souviens que tu ne faisais que des sacs et accessoires.

Effectivement ! Mais en ce moment j’évolue, je muris. Là, je suis plus consciente que nous sommes dans une phase de surconsommation impersonnelle. J’ai toujours été non conventionnelle et j’ai envie de fabriquer moins mais de meilleure qualité ! Je ne fais pas du vêtement pour faire du vêtement ! Je propose des tenues à la carte, sous forme de toiles à patron, avec toutes les tailles ! Chaque client peut essayer la toile, choisir le tissu, les détails et je fabrique du sur-mesure. Cela reste un style prédéfini, que j’ai dessiné, mais que l’on va broder selon le corps, la personnalité et les envies de chacun. C’est ça en fait, c’est du vêtement à la carte !


Les choses ont l’air de bien se passer pour toi, que peut-on te souhaiter de plus ?

J’aimerais travailler avec une équipe ! C’est le rêve de toute une vie ! Mais je parle plutôt d’un partenariat que d’employer des gens. J’aime échanger et que chacun puisse garder sa liberté. Dans l’idéal j’aimerais d’abord avoir une modéliste à mes cotés, une couturière aussi, pour pouvoir me libérer du temps et me concentrer sur la création. Je voudrais faire évoluer la marque mais toujours en restant sur les vêtements, sacs et accessoires.

En tout cas dans l’immédiat j’aimerais trouver un showroom dans le centre de Pau. Un espace de création rien qu’à moi, que je pourrais ouvrir au public de temps à autre.


Est-ce que, pour terminer, tu pourrais nous parler de tes inspirations au quotidien ?

Comme tu t’en doutes bien, le vintage des années 60/70, les musiques électroniques. Mais en ce moment je suis à fond dans la méditation, le bien-être, l’écologie… d’où mon évolution avec la création de vêtements. Je suis en train de repenser la marque, qui va bientôt changer de nom ! Je veux vraiment mettre l’accent sur l’éthique et l’écologique. Créer des vêtements et des sacs qui ne sont pas des produits de sur-consommation mais qui sont issus de la passion et d’un véritable amour pour la création. Le concept ne cesse d’évoluer, comme moi finalement !


Retrouvez les créations de Karyns :

Sa boutique atelier au 11 rue des Cordeliers en centre ville

FB : Karyns creation

Insta: Karyns_creation


Par Emma Arrieudarré - Fiesta Mag' #14