Instant yoga 64

Dans une époque où nous vivons tous à 100 à l’heure, certaines personnes ont décidé de ralentir le rythme et d’accompagner les autres dans leur recherche de plénitude. Rencontre avec Marie, professeur de yoga qui nous guide sur la voie d’une vie plus heureuse.

Marie a longtemps suivi une carrière de professeur, avec déjà cette passion de la transmission. Après plusieurs soucis de santé, elle se décide un jour à reprendre une activité physique, et le hasard faisant bien les choses, tout prêt du lycée où elle travaille, se trouve une MJC proposant notamment des cours de yoga. Elle découvre d’abord le hatha yoga puis très vite s’intéresse à toutes les autres pratiques, le yoga égyptien, le vinyasa… Un jour, vient le déclic et elle se décide à enseigner le yoga.


Ce ne fut pas un décision facile, il lui fallait abandonner son poste, chose pour laquelle elle hésite longuement. Finalement, elle suit une formation avec l’ENPY, l’école nationale de professeurs de yoga (qui enseigne notamment la méthode APOR - approche posturo respiratoire – du dr Bernadette de Guasquet, protégeant le bas du dos et le périnée).


Durant sa dernière année de formation, elle crée Instant Yoga 64, il y a un an. Marie commence par donner des cours particuliers à domicile mais propose désormais pas moins de treize créneaux à la salle Marca à Pau, à l’Institut Bodicea ainsi qu’aux Bruyères.


Elle se considère un peu comme un électron libre et le yoga qu’elle enseigne est une sorte de melting-pot où elle sélectionne le meilleur de chaque pratique, mêlant également feldenkrais et cohérence cardiaque. «Durant les cours, je guide par la parole plus que je ne montre. Tout d’abord car cela oblige les élèves à se concentrer au lieu de simplement copier le prof. Bien sûr au début cela demande un gros effort de concentration, mais cela permet d’être à 100 % dans sa pratique. Le mental se reconnecte alors au corps. Et surtout, cela permet aussi de mobiliser son esprit. De cette façon, le mental ne peut pas partir. On arrête de penser à la baguette de pain que l’on doit aller récupérer après le cours, ou du diner que l’on va préparer. Je ne suis pas un prof de posture.


Mon objectif est de guider les élèves vers la voie du bonheur, vers ce qui est simple, ce qui déjà en nous. J’ai d’ailleurs choisi ce nom, Instant Yoga 64, parce que le yoga c’est l’instant présent. Tout comme en méditation, on se connecte au présent, à soi-même. Il permet d’apprendre à se connaître, d’apprendre à calmer son corps.»

Pour Marie, le yoga est un véritable compagnon de route pour prendre soin de sa santé, surtout pour nous occidentaux qui avons la culture de la chaise. Le bas du dos est souvent tassé, raide, la colonne vertébrale souffre mais la pratique du yoga permet d’étirer toutes ces zones grâce à diverses postures.


«D’ailleurs, c’est marrant, car il y a certaines pratiques qui ont l’air assez peu dynamique et qui finalement vous donnent plus de courbatures que les autres ! Le yoga, ça vous fait abandonner vos préjugés ! C’est un vrai travail de lâcher prise que l’homme pratique depuis des millénaires. C’est une pratique ancestrale qui vient des quatre coins du monde. Saviez-vous qu’il existe environ 84 000 postures de yoga ? Je ne pense pas avoir assez de toute ma vie pour toutes les pratiquer !»


Mais finalement, comme nous l’explique Marie, les postures « âsana » ne sont qu’une petite partie du yoga. Ce n’est qu’un seul des huit piliers. Ce qui est véritablement important, c’est surtout la respiration, l’état méditatif, le retrait des sens, le retour vers sa propre intériorité. La posture n’est qu’un outil comme un autre.


Selon les premiers yogis, le but ultime du yoga est la félicité, le calme des pensées, qui permettent une meilleure santé physique et mentale. Le yoga ramène le mental à sa juste place et c’est surtout cela que viennent chercher les élèves.


Toutefois, Marie est très claire quand au fait que le yoga n’est pas une médecine, ni un remède miracle. « Il prévient et corrige sans aucun doute les problèmes de santé mais cela ne veut pas dire que l’on guérit d’un cancer en faisant du yoga. C’est un appui ce qui est déjà beaucoup !»


Pour elle, c’est une pratique alternative qui réveille les énergies circulant dans notre corps. Il permet une meilleure santé, une meilleure confiance en soi et plus de calme. Finalement, un cours de yoga est un moment à soi, comme lorsque l’on se rend au spa.

« J’ai déjà entendu dire que le yoga est une pratique égoïste et je ne suis pas du tout d’accord. Prendre soin de soi permet d’être plus disponible pour les autres, plus bienveillant. Quand on est bien, on est plus ouvert et plus agréable ! »

DU YOGA POUR TOUS

Et c’est une pratique qui s’applique à tout le monde, nul besoin d’être souple, mince ou sportif !

Marie elle même nous avoue n’avoir jamais beaucoup aimé le sport ni être d’une souplesse olympique. Les prof de yoga, comme les pratiquants sont des gens imparfaits, et c’est tant mieux !


Le yoga ce n’est pas un sport d’élite. Dans ses cours, Marie retrouve des gens de tous âges et de toutes conditions. Marie propose aussi des cours de yoga pré et post natal et s’est formée avec la RYE (recherche sur le yoga à l’école). Elle fait du yoga avec des enfants de tous âges. Certains font face à des phobies scolaires, tandis que d’autres se préparent à passer d’importants examens. Elle donne donc à chacun de ces enfants des techniques leur permettant d’être plus à l’aise et plus calmes face à ces épreuves.


Mais pour Marie, le yoga, au-delà du tapis, c’est surtout une philosophie. Apprendre à connaître son corps demande du temps, de la patience et de la bienveillance. Parfois le yoga souffre d’une image un peu déformée, d’une pratique spirituelle un peu sectaire, réservée aux végétariens hippies… mais il est bien loin de ce stéréotype. Bien évidement, il existe une spiritualité dans le yoga, mais comme Marie nous l’explique si bien, « Chaque personne possède une sensibilité spirituelle. Qu’importe sa religion, ses croyances ou son absence de croyance. Même si le yoga s’inspire de la spiritualité indienne, il relève surtout de notre spiritualité intime. S’arrêter devant un beau paysage et prendre le temps de l’observer dans toute sa beauté, c’est une leçon de yoga, mais aussi quelque chose de très spirituel. »


De nos jours, même les esprits les plus cartésiens ont su reconnaître les bienfaits de la pratique. On utilise notamment le yoga et la méditation pour soigner les personnes dépressives. Ces dernières ont une énergie totalement endormie et la pratique du yoga permet de réveiller et de faire circuler à nouveau tout cela.

Pour Marie, le plus bel exemple des bienfaits de sa pratique reste Tao Porchon-Lynch, professeur de yoga de 101 ans. « Elle possède une énergie incroyable et nous montre parfaitement les barrières que nous nous mettons. Elle est la preuve que l’on peut faire ce que l’on aime et que cela permet d’encaisser au mieux les coups de la vie. C’est une femme pétillante, éternelle petite fille. Ce serait un rêve de pouvoir la rencontrer ! Puis, elle est la preuve que chacun peut s’approprier le yoga comme il le souhaite. Il révèlera beaucoup de choses sur vous-même. C’est à la fois magique et surprenant ! »


Quant à nous, nous pouvons affirmer que Marie est sans doute, un bel exemple, il est toujours temps de vivre ses rêves et de transmettre sa passion à tous. Nous vous invitons à prendre le temps de découvrir son univers mais surtout, à prendre soin de vous !


Fiesta Mag # 24

Par Emma Arrieudarré