Chez Diamentine

Qui n’aime pas chiner de superbes pépites et trouver des meubles atypiques à petits prix ? En tout cas, nous, on est fan, comme Nathalie, alias Diamentine, la petite brocante paloise qu’on adore ! Embarquez avec nous, on part à la recherche de notre prochain coup de cœur.

PASSION BROCANTE

Avant de devenir brocanteuse, Nathalie a travaillé durant 15 ans dans la grande distribution. Elle a toujours adoré son travail, mais son truc à elle, c’est chiner !


Depuis toujours, elle farfouille, beaucoup sur internet, des meubles en tout genre. Tout a commencé lorsqu’elle s’est mise à chercher des meubles d’occasion, surtout par soucis d’économies, pour son propre appartement. Elle se prend alors vite au jeu et ne s’arrête plus. Toutefois, cela reste un loisir pour elle durant longtemps. Puis un jour en 2021, elle finit par quitter son poste dans la grande distribution. Elle aime son métier mais un besoin de renouveau se fait sentir.


Comme le chinage, c’est un peu son échappatoire, cette activité s’impose naturellement à elle. Elle se lance alors dans la grande aventure de l'entrepreneuriat, en proposant ses merveilleuses trouvailles.


« Souvent, quand on venait chez moi, on me disait, c’est ton boulot ? Tu fais de la déco un peu ? Et c’est venu comme ça. Du coup, je me suis dit pourquoi pas en faire quelque chose !»


Elle reçoit de plus en plus de messages sur son Inst*gram «Chez Diamentine» et découvre une vraie communauté. Après 15 ans de grande distribution avec beaucoup de monde de passage, Nathalie souhaite une autre relation avec ses clients. Quelque chose de plus proche, plus chaleureux.


«Les gens viennent chercher un meuble chez moi, mais pourquoi pas prendre un café aussi ? J’avais envie de quelque chose de différent.»


UN BEL HOMMAGE

Son nom atypique, Chez Diamentine, vient de son grand-père, prénommé Diamentino. Il sonne ancien tout en rendant un hommage à cet homme qu’elle aimait tant, et rappelle ses origines portugaises. C’est une belle histoire, tout comme celles qu’elle espère pouvoir écrire avec ses clients. Pour elle, tout est une question de belles histoires, d’anecdotes chaleureuses et de rencontres humaines.


LE CHARME DE L'ANCIEN

De manière générale, Nathalie reprend assez peu les pièces qu’elle chine. Elle bricole rarement, si ce n’est un peu de ponçage et un gros travail de nettoyage. Chaque pièce raconte une histoire et elle aime que celle-ci reste visible. Les petits défauts font aussi le charme et beaucoup de gens apprécient ça.


DE BEAUX PROJETS

À l’avenir, Nathalie déborde d’idées et a plein de pistes. Elle n’a pas de grandes prétentions, mais souhaite vivre pleinement de son entreprise.


Elle réfléchit déjà à ce qu’elle pourra proposer dans le futur ; comme de la location de meubles pour des mariages, du dépôt vente d’autres créateurs, modéliser quelques pièces de décoration… Elle fourmille de projets que nous avons hâte de voir !


Insta : Chez Diamentine


Fiesta Mag #41